Aquarelles
de Michel Thomas

http://www.chadouillet.com/

 

Thamel,Kathmandu,Népal
(A l'intérieur de la cour
du Om Tara Guest House. )
Tel : 00 977 1 4246 563

Mail Box : 14382
Email : contact
EXOTIC TREKS AND EXPEDITIONS
Agence francophone

Symboles, emblèmes, attributs bouddhistes
1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11


INTRODUCTION


Il y a environ 2500 ans Gautama Siddharta, un homme qui avait renoncé à son titre princier pour mener une vie de méditation, était assis sous un arbre et réalisa ce qu'était la cause de la souffrance dans le monde. A partir de ce moment il fut Bouddha, et ses enseignements sont devenus une " religion mondiale ", bien que le Bouddhisme ne soit pas essentiellement concerné par la question de l'existence d'un dieu tout puissant. L'aperçu dans la souffrance que Gautama a atteint dans sa condition d'illumination suprême sous l' " arbre bodhi " (" bodhi " veut dire illumination) est appelé les Quatre Vérités Nobles. Ces vérités sont :

1- Souffrance, comme un synonyme pour les liens de l'existence terrestre et ne pas être débarrassé des chaînes de la renaissance.
2- L'origine de la souffrance, c'est-à-dire, l'envie pour la joie, le désir et la possession.
3- L'élimination de la souffrance, c'est-à-dire, la destruction du désir, haine et ignorance
4- La route de l'élimination de la souffrance dans la forme de " Noble Eightfold Path ". Ce chemin occasionne :
1- la bonne compréhension 5- la bonne conduite
2- la bonne attitude de l'esprit 6- le bon effort
3- le bon discours 7- la bonne attention
4- la bonne action 8- la bonne méditation


Chacun peut se libérer des liens internes de la matière et de la souffrance, et ainsi de la souffrance elle-même, et être illuminé, en suivant ce chemin et en essayant d'obtenir refuge avec les " 3 Joyaux ", à savoir : Bouddha - comme une figure historique et principe de l'illumination ; Dharma - l'enseignement et aussi la loi cosmique ; et Shangha - la communauté aussi bien des moines et de ceux qui ont atteint la loi cosmique.
Trois fois le Bouddha historique a tourné la " roue de la loi ", c'est-à-dire, a fait un discours qui a expliqué ses enseignements, successivement faisant appel à trois niveaux différent de compréhension. Ceci résulta en trois disciplines différentes connues comme " les Trois Véhicules " :

1- Hinayana - le " Petit Véhicule ", aussi connu comme Theravada. Cette " doctrine basique " suppose que chaque personne peut atteindre l'illumination pour lui-même par des moyens d'auto discipline, à travers plusieurs vies. Pour faire ceci, il doit avoir l'intention de suivre les " 4 vérités ". Son but est d'atteindre le Nirvana, l'endroit où toutes les souffrances sont résolues.

2- Mahyana - le " Grand Véhicule ", aussi connu comme Boddhitvayana.Il est aussi nommé bouddhisme du vajra ou dorje , bouddhisme de gelugpa , adeptes du Dalai Lama. Les lamas portent des bonnets jaunes; Il apparait vers 1360

Cette " doctrine du milieu " suppose que l'illumination peut aussi être atteinte avec l'aide extérieure. Entraînement et enseignement par un professeur, aussi bien que la foi et la dévotion, et l'aide de l'intemporel Bodhisttvas transcendantal, mène au Bouddhisme. C'est un sentier désintéressé parce qu'il vise l'illumination pour toutes les créatures vivantes ensembles et l'illumination totale sont différées jusqu'à ce que le moment soit venu. Le but est Tatatha, non-dualisme, le vide absolu.

3- Vajrayana - le " Véhicule de Diamant " aussi connu comme Tantrayana. La " Doctrine finale " est basée sur le fait que chaque être est un bouddha potentiel. Cependant, il n'est pas conscient de ceci à cause de la brume épaisse de l'ignorance et de la confusion qui obscurcit son esprit. Ceci est à cause de la souffrance. Il est possible de disperser cette brume avec une bonne action intérieure, et atteindre un état de salut (Mahasubbla). Pour ce propos l'esprit doit être exercé et viser ce seul but.

Le sentier spécifique Tantric est basé sur l'idée que l'illumination peut être atteinte une seule fois dans sa vie et voit chaque élément dans l'existence comme un moyen à ce but. Le corps et l'esprit passion et désir ne sont pas plus que des formes d'énergie qui peuvent être utilisées en les dirigeant vers le but de l'illumination.

N'oublions pas que quand on parle de bouddhisme tibétain, il y en a plusieurs. quand le bouddhisme vers 640 est chassé de l'Inde par une invasion musulmane et par le durcissement du brahmanisme donnant naissance à l'hindouisme, il se réfugie au Tibet et se heurte à la religion du pays (la religion Bon)

Il y a donc plusieurs bouddhismes tibétains de la forme mahayana qui se différencient entre eux par la part plus ou moins importante qu'ils accordent au tantrisme ou à la religion prébouddhique tibétaine Bon.

Le bouddhisme des nïngmapa dit des bonnets rouges ont été formulés par Guru Rimpotché Padmasambhava vers 750 apres JC est le plus vieux bouddhisme tibétain, c'est un bouddhisme non réformé. On n'interdit pas aux prêtres de se marier ni de travailler. Les lamas portent des bonnets rouges.

Mais hélas au Nepal, au cours d'une même cérémonie , on observe parfois des prêtres coiffés de bonnets rouges et jaunes.

Aussi bien le langage que l'iconographie de Mahayana et Vajrayana sont riches dans l'imagerie et le symbolisme. Chaque aspect de l'illumination est représenté dans l'un des Bouddhas transcendantaux ,les Manushi Bouddhas, les adibouddhas, les Bouddhas de la médecine, les 35 Bouddhas de la purification et les Bodhisattvas, et dans les images divines souvent prises des vieilles religions.

Dans des pays comme le Népal et le Tibet, de magnifiques travaux d'art sont produits spécialement à ce propos. Contempler ces images est un exercice de méditation pour établir le contact intérieur avec l'aspect qui est représenté. Chaque geste, chaque position et chaque attribut individuel ont une signification symbolique.

Dans les pages suivantes vous aurez un aperçu de ces symboles que vous rencontrerez au Népal.



ACCUEIL HAUT DE PAGE